Le choix d un séparateur de graisses sous évier?

Mini séparateur de graisses (Version manuelle)

[Romain]

L'installation d'un séparateur sous évier se fait dans les cas ou l'utilisation d'un séparateur à graisses enterré n'est pas possible:
- pour des raisons évidentes d'encombrement ou d'impossibilité. Exemples:  monuments historiques ou bâtiments classés.- pour des raisons de coûts disproportionnés par rapport à l'investissement (les travaux de génie civil sont relativement coûteux). Exemples:  restauration saisonnière.
- pour des raisons de mobilitéExemples: camion pizza, rôtisserie ambulante, friterie ambulante, ...
Il existe aussi le cas de structures ayant déjà un séparateur à graisses enterré mais qui veulent limiter la fréquence de vidange complète au minimum légal (1 fois par mois légalement, parfois plus). Faire intervenir une entreprise spécialisée pour enlever les polluants est onéreux (± 100 € par m3) et peu pratique (gros camion, tuyaux d'aspiration passant à travers la cuisine ou le restaurant). Ainsi, rajouter un mini séparateurs entre certains équipements producteurs d'eaux chargées en graisse et le séparateur enterré permet de pré-traiter une partie des eaux usées. Le séparateur enterré réceptionnera donc moins de graisses; la contrepartie est l'entretien manuel du mini-séparateur (utilisation de ressources humaines: coût et contrainte).


Comment choisir un mini-séparateur de graisses?

Voici les principales caractéristiques à déterminer:
- la taille nominale TN en L/s (de 0,3 L/s à 3 L/s),
- l'encombrement en mm,
- la température maximum de fonctionnement en °C (degré Celsius),
- le budget.

Suivant les besoins (mobilité ou maintenance), il peut être utile de déterminer
- la présence d'un panier à déchets (oui/non),
- la présence d'un robinet de vidange (oui/non),
- le poids à vide (de 10 kg à 100 kg).


 MatériauxPolyéthylèneINOX
 Débit max en L/s Faible
(0,3 à 0,5 L/s)
Petit
(0,3 à 3 L/s)
Températures supérieures à 60°CSelon le type de PolyéthylèneOui
Panier à déchetsSansAvec ou sans 
Robinet de vidangeGénéralement sans
Avec ou sans 
Mécaniquement déformableOuiNon
MobilitéOuiNon
Poids à videFaible
(moins de 30kg)
Moyen
(de 20 à  100kg)
CoûtFaible
(de 340 à 700€ )
Moyen
(de 900 à 1800 € )


En premier lieu, il faut connaitre la taille nominale du séparateur (souvent notée TN ou GN), c'est la caractéristique principale d'un séparateur (NDR: que ce soit un séparateur de graisses ou d'hydrocarbures), elle correspond au débit max en L/s que peut traiter le séparateur. Dans  le cadre d'une inspection, après l'entretien du séparateur, le bon dimensionnement de la taille nominale sera vérifiée en priorité par les inspecteurs. Bien qu'elle soit souvent dimensionnée par des abaques faisant correspondre le nombre de couverts, le type de cuisine, le temps de service, la température des effluents et la présence de détergents, le choix de la taille doit correspondre à la norme NF EN 1825-2.


Bien souvent, l'encombrement du séparateur va considérablement restreindre le choix. Il faut bien penser que les mini séparateurs doivent être régulièrement entretenus et par conséquent facilement accessibles par le dessus. Notamment il faudra prévoir la place pour extraire le couvercle et le panier à déchets.

La température maximum de fonctionnement en °C va quant à elle déterminer le matériaux. En effet, seul l'INOX supporte bien les hautes températures sans se déformer.

Si le séparateur doit être mobile, il est préférable que son poids à vide soit inférieur à 25 kg (pour être manipulable par tous).

Pour faciliter l'entretien (pratique et plus rapide), la présence d'un panier à déchets et  d'un robinet de vidange est préférable.
Le panier à déchets retient les éléments solides que peuvent contenir les eaux usées et évite de devoir vidanger complètement le séparateur ( quotidiennement ou hebdomadairement selon les besoins).
Le robinet de vidange permet de vidanger le séparateur sans renverser le séparateur ni pomper le liquide (hebdomadairement ou mensuellement selon les besoins).


Le budget sera évidemment déterminant et comme usuellement un coût plus élevé à l'achat correspond à un entretien plus facile. Ainsi un grand séparateur en INOX avec panier à déchet et robinet de vidange est plus onéreux mais permettra un gain de temps et d'argent par rapport à un séparateur en polyéthylène qui n'aura pas ces options. Toutefois il faut garder à l'esprit que le bon séparateur est celui qui permet de rester dans les normes obligatoires tout en validant un maximum de critères pratiques en fonction du budget.